MEETING, MANIF, MUGUET : TROIS RENDEZ-VOUS ANTI-AUSTÉRITÉ…

Comment ne pas comprendre voire partager la colère de ces femmes et de ces hommes sincèrement de gauche devant le pitoyable spectacle d’un Président et d’un gouvernement passant sous les fourches caudines du Medef, dérivant dans une conversion au libéralisme et  devenant les chantres de l’austérité pour le monde du travail et de la complaisance pour celui de la finance?

   Colère encore plus forte lorsqu’elle s’accompagne de la conscience qu’une autre politique est possible!

    Car pourquoi étendre toujours plus les exonérations sociales et fiscales des entreprises sans contrepartie ni résultat alors que l’économie est grevée avant tout par le coût du capital ? Selon l’INSEE même, les dividendes versées et les intérêts  financiers pompées par les banques s’élèvent pour ces entreprises à près de 300 milliards soit deux fois plus que leurs cotisations sociales!

    Pourquoi programmer pour les quatre ans à venir une réduction de 50 milliards de dépenses concernant les services publics, les collectivités locales, la protection sociale alors que ces 50 milliards représentent le montant des dividendes encaissés par les actionnaires  pour la seule année de 2013?

    Comment pourrait-on accepter le blocage des salaires, le gel des pensions de retraite et des prestations sociales alors que les patrons des grandes entreprises s’octroient des augmentations de 8 à 38 % de leurs rémunérations?

   Une autre politique doit être engagée, tournant le dos aux choix d’austérité…

   Cette exigence étaient portée par les manifestations du 12 avril (100 000 personnes à Paris, plus de 200 à Narbonne).

    Elle se traduit par des revendications précises.

   Au niveau national. Stopper les licenciements boursiers .S’attaquer  à l’évasion fiscale. Imposer une nouvelle répartition des richesses. S’engager dans la transition écologique. Développer les services publics nationaux et locaux…..

   Comme au niveau européen. Se dégager de la concurrence généralisée sur la quelle s’est construite cette union européenne ultra libérale. Mettre en échec le projet de marché unique transatlantique. Refonder une Europe démocratique, sociale, pacifique…

   Cette volonté de construire une alternative à gauche sera au cœur du meeting organisé  à Narbonne le mardi 29 avril à 20h au Palais du travail avec Jean Luc Mélenchon (PG), Marie Pierre Vieu (PCF) et David Hermet ( Ensemble!), candidats du Front de gauche à lélection européenne.

    En prolongement de cette réunion publique, nous serons présents le 1er mai au rassemblement syndical, appelant à lier la nécessaire riposte sociale avec le vote « Front de gauche » à l’élection européenne et proposant notre traditionnel muguet de lutte. Nous espérons que cette vente militante se déroulera dans des conditions sereines, différentes de l’année présence : nous n’oublions pas que certains d’entre nous ont été verbalisés par la police municipale, convoqués au commissariat…. pour enfin être relaxés!

 

 

 


Répondre

Ce n'est pas rien |
Mouvement Démocrate RENNES ... |
PARTI SOCIALISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE
| Flamberge - Montereau
| pnogues