Archive pour juin, 2012

CONFÉRENCE DE PRESSE DE J.P. TOURNISSA

CONFERENCE  DE  PRESSE  DU  FRONT DE GAUCHE

APRES  LE  PREMIER  TOUR  DE  L’ELECTION  LEGISLATIVE

( Narbonne , 13 juin 2012 )

 

Ce premier tour a confirmé la forte volonté de tourner définitivement  la page des cinq années de sarkozisme…..Mais il a été aussi marqué par une faible participation qui doit nous interpeller sur la persistance de la crise démocratique et institutionnelle dans notre pays .

En outre , la campagne électorale a révélé une pauvreté du débat politique  , notamment en Narbonnais …. comme si les enjeux majeurs de l’élection présidentielle avaient perdu de leur actualité !

Cette législative n’est apparue que comme un simple appendice de la présidentielle !

Caractéristiques de la Vème République , la présidentialisation et le bipartisme doivent être remis en cause de toute urgence…. pour une VIème République qui donne réellement la parole et le pouvoir à notre peuple !

Le combat face aux marchés financiers nécessite des ruptures franches avec les choix d’austérité . Cette conscience qui s’était traduite , lors de l’élection présidentielle ,  par près de 4 millions de voix  pour J L Mélenchon   a été refoulée par une volonté d’en finir avec le cauchemar « Sarkozy » : la peur d’une majorité U M P a porté en avant tous les candidats estampillés PS .

Dans ce contexte , nationalement , le Front de Gauche obtient un résultat intéressant : il confirme sa position de deuxième force à gauche avec 7% des exprimés et près de 1 million 800 mille électeurs ! Il progresse par rapport aux candidats du PCF de 2007 de 2,5% et de 500 000 voix…

Malheureusement , en terme d’élus , il n’est pas parvenu à renforcer sa place au sein de l’ Assemblée nationale , de plus en plus monocolore  à gauche . Cette hégémonie du PS n’est pas sans poser problème au regard de la démocratie . Avec la proportionnelle , le Front de Gauche compterait 41 députés !

Dans  l’Aude , le Front de Gauche , quatrième force politique , continue son enracinement sur l’ensemble du territoire départemental  , avec des gains par rapport aux élections précédentes ( européenne , régionale , cantonale ).

Avec moins de votants , il atteint près de 12 000 voix (soit 7,3%) gagnant près de 6 000 voix par rapport à 2007… malgré des candidatures « concurrentes » comme Schivardi (au plan politique dans la 1ère circonscription) ou Codorniou (dans le registre anti-appareil socialiste dans la deuxième ) !

L’ U M P passe de 36,9 à  21% : c’est le FN – présent au second tour dans le Carcassonnais – qui récupère ces voies , déculpabilisées par les thèmes que Sarkozy et les candidats de droite ont repris à leur compte .

Cette dérive est dangereuse pour l’avenir , la droite républicaine s’étant placée sous la tutelle d’un part xénophobe   dont la marque de fabrique est l’exclusion  : une exclusion bien commode pour faire oublier que la racine des maux – chômage , baisse du pouvoir d’achat , attaques contre les services publics et la protection sociale …- est à chercher dans la gestion et la logique capitaliste !

Dans notre circonscription , la campagne du candidat de droite Py est révélatrice de cette volonté d’instrumentaliser la peur de l’autre pour « faire » des voix  …sans parler de sa démagogie  sans scrupule  , sans retenue … récupérant même des propositions  dans notre programme -  tout en se taisant  évidemment sur les moyens et les choix à mettre en œuvre !

Pour le deuxième tour , il a osé  faire appel ,  sans aucune honte ,  à notre électorat !

C’est clair ! Il doit être battu  !

Dès le début de campagne , nous avions ciblé notre adversaire : Sarkopy .

Nous devons terminer le travail le 17 juin …

Battre la droite , c’est créer les conditions les plus favorables pour que puissent se développer les luttes pour une véritable politique de changement .

Les scores de Fabre et de Cordoniou , tous deux se référant à Hollande , montrent à la fois  tout  le rejet de Sarkopy …et la prime ( en voix) à  celle qui porte l’étiquette officielle du Ps ! Tout cela sur un fond de crise à ne pas sous-estimer ….avec le malaise narbonnais lié à une gestion municipale critiquée car ne répondant pas aux attentes ( construction de logements sociaux en panne , démarche démocratique plus formelle que réelle , aucune recherche de maitrise publique dans les domaines de l’eau ou des déchets ménagers , « privatisation » du nettoiement des rues ,  etc)…et avec une fédération socialiste dont le clientélisme est de plus en plus contesté non seulement dans des communes du littoral mais aussi dans des cantons ruraux.

Pris dans le duel entre ces deux candidats , le Front de gauche n’a pas fait le plein de ses voix  : nombre de nos électeurs potentiels ont voté pour D Codorniou , critique par rapport au parti socialiste de Bascou et d’Andrieu et paraissant comme le seul à pouvoir battre sa représentante officielle .

Notre résultat peut être perçu comme décevant surtout au regard de l’accueil intéressé de la population  à nos analyses et propositions  ,  même s’il est lui aussi en progrès par rapport à 2007 : nous avons obtenu 3 000 voix  (soit pratiquement 6 % c’est-à-dire 1,25 % de plus qu’en 2007 )

Pour l’avenir , nous persévèrerons dans notre stratégie de rassemblement et d’ouverture du Front de gauche .

Nous continuerons à initier des ateliers de réflexion et d’échange.

Avec les citoyens , nous travaillerons des dossiers qui serviront de

-bases pour demander ou appuyer  des propositions de loi à partir de problèmes locaux (logement , santé , emploi , éducation , services publics…)

-bases pour travailler à l’élaboration de projets communaux qui permettront de fédérer , de constituer des listes citoyennes porteuses des valeurs humaines que nous avons défendues durant ces campagnes électorales …

 

Nous  continuerons à mener bataille sur la question des salaires , des retraites , des services publics , de l’Europe , des droits des salariés dans l’entreprise , de la planification écologique , de la paix et du désarmement…

Jean Paul Tournissa                                             Djida Ait-Ouakli

Même combat contre Py mais pas de confusion : il n’y aura pas le sigle du Front de gauche sur le bulletin de vote M H Fabre au deuxième tour de l’élection législative .

 

Ce n'est pas rien |
Mouvement Démocrate RENNES ... |
PARTI SOCIALISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE
| Flamberge - Montereau
| pnogues