REVUE DE PRESSE

Pour la bonne cinquantaine de participants (tous ne sont pas sur la photo), avec la même intervention, deux versions différentes de ce rassemblement selon l’Indépendant et le Midi-Libre… que Je vous laisse apprécier…

A noter que l’Indépendant n’avait pas annoncé cette action…

Bonne continuation, nous aurons certainement besoin de nous retrouver nombreux pour répondre aux mauvais coups et faire entendre nos propositions… De toute façon, réservez votre matinée du 29 février, pour venir manifester à Narbonne sous les couleurs du Front de Gauche, avec les panneaux contre le MES…

Jean-Paul  TOURNISSA

REVUE DE PRESSE dans antilibéralisme IMG_07142-300x225

Tournissa soutient le peuple grec

Un seul mot d’ordre : « Solidarité avec le peuple grec ! ». Ils étaient une cinquantaine, hier, à Narbonne place de Hôtel-de-Ville à apporter leur soutien aux Grecs, actuellement révoltés par les plans d’austérité successifs concoctés et imposés par l’Union européenne.

Avec en tête du cortège, le candidat Front de Gauche à la députation dans la 2e circonscription de l’Aude : Jean-Paul Tournissa. L’homme se montre déterminé à faire entendre la voix des mécontents : « Toujours plus de diktat des marchés financiers ! Bruxelles n’aide pas la Grèce, elle l’enfonce pour mieux la contrôler et faire plus de profits ! Poursuivre dans cette voie est aussi insensé que dangereux. Il faut un véritable plan de solidarité avec la Grèce ».

Jean-Paul Tournissa n’en démord pas : « Il y a des solutions, par exemple, la Banque centrale européenne doit aider à relancer la croissance et l’emploi en Grèce et partout ailleurs, en finançant au taux auquel elle prête aux banques à 1 % voire moins… Mais soyons lucides, la Grèce n’est pas seule, partout aujourd’hui la croissance décline dans la zone euro ».

L’INDEPENDANT DU 19/02

 

 

 

Ils n’étaient qu’une vingtaine devant l’Hôtel de ville, hier matin, mais bien déterminés à faire entendre leur discours aux étages du palais des Archevêques. Car, la présence des militants du Front de gauche et des Narbonnais qui avaient répondu à leur appel, était certes motivée par les difficultés que rencontre aujourd’hui le peuple grec.

Mais, au-delà de ce constat, c’est une politique européenne qui était remise en question par la voix de Jean-Paul Tournissa, le candidat du Front de gauche aux prochaines législatives. Soutenu, dans cette démarche, par les différentes composantes du mouvement mais aussi par le syndicat FSU ainsi que par le responsable local du mouvement républicain et citoyen (MRC), Ali Bendriss.

« Nous sommes venus dire à Jacques Bascou que, pour ce qui sera peut-être sa dernière intervention au Parlement, il donne un signe fort à tous les Audois qui avaient voté contre le projet de constitution européenne », poursuivait Jean-Paul Tournissa. Il se référait au vote, mardi à l’Assemblée nationale, du mécanisme européen de stabilité, « qui va décréter des mesures d’austérité automatiques ».

Pour soutenir cet appel, le candidat appelait à s’adresser au député sur son mail, « puisqu’il est très difficile de le joindre autrement ». Par ailleurs, une pétition circule à ce sujet. Sur Internet mais aussi au siège du Front de gauche.

 

MIDI LIBRE du 19/02

 

 


Répondre

Ce n'est pas rien |
Mouvement Démocrate RENNES ... |
PARTI SOCIALISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE
| Flamberge - Montereau
| pnogues