Archive pour février, 2012

NON AU NOUVEAU TRAITÉ EUROPÉEN

Après la capitulation le 21 février de la quasi totalité des députés ps dont Bascou et Dupré (Pérez étant absent !),

Il peut encore être mis en échec le 28, si tous les sénateurs de gauche  s’y opposent

Oui, parce que nous sommes solidaires du peuple grec, nous dénonçons le 9ème « plan d’aide»qui accroit la pauvreté et le désespoir par la des politiques d’austérité et de précarité voulues par la troïka des (fmi, banque centrale européenne ,et union européenne) et largement orientée par le duo infernal sarkozy-merkel au service des marchés financiers.

Aujourd’hui, c’est à tous les peuples d’europe qu’ils veulent s’en prendre avec les nouveaux dispositifs qu’ils viennent d’inventer : le M.E.S. (mécanisme européen de stabilité financière) assorti du nouveau traité européen.

Le M.E.S. est annoncé comme un dispositif de soutien aux états européens en difficulté. Sauf qu’ il contient implicitement les germes il ouvre la voie au prochain traité qui instaure d’une règle d’or obligeant les états de l’U.E. à respecter la limite de 0,5% de déficit public. Généralisée à l’échelle de l’union européenne : pour pouvoir à terme bénéficier des aides du mécanisme européen de stabilité, les etats doivent s’engager à accepter la rigueur budgétaire contenue dans le nouveau traité européen (traité tscg ou traité merkel-sarkozy). Ce qui priverait les citoyens de leur souveraineté, et placerait notre leur gouvernement sous la domination directe des marchés financiers prévoyant même des sanctions automatiques pour les etats qui ne respecteraient pas ces dispositions. Avec le transfert du pouvoir budgétaire des parlements nationaux vers la commission européenne, où siège des commissaires non-élus, ce serait la remise en cause de la souveraineté populaire.

Sarkozy pressé de faire voter ce dispositif, l’a présenté au vote de l’assemblée nationale le 21 février.

Il est très grave que ce dispositif n’ait pas fait l’objet d’un rejet massif de tous les députés de gauche, et que ceux du P.S., sauf quelques-uns, aient choisi de s’abstenir, dont Jacques Bascou.la position de l’abstention est absurde : on n’a jamais vu qu’on renégocie quelque chose qu’on a approuvé !

Nous revivons le triste scénario de 2008, où un traité, rejeté par référendum a été voté en congrès à Versailles, du fait de l’abstention massive où l’on a pu voir un traité, (celui de Lisbonne) imposé à tout un peuple, par l’autoritarisme de Sarkozy soutenu par l’abstention massive des parlementaires socialistes, alors même que la souveraineté populaire l’avait rejeté en 2005.

Le P.S. n’a pas retenu les leçons de l’histoire ou n’a pas voulu les retenir ! C’est une trahison envers les audois qui dans leur grande majorité ont rejeté ce genre de traité !

Le front de gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon sont les seuls à dénoncer le danger des ces deux dispositifs, et à en montrer l’absurdité

C’est pourquoi, le front de gauche du narbonnais interpelle solennellement monsieur le sénateur Courteau : il faut doit voter, le 28 février, contre le mes. Ce qui se passe en Grèce est inacceptable, et ce qui se prépare à travers les accords merkel-sarkozy est également inacceptable. Il faut que cela change vraiment. Nous voulons de réels mécanismes de solidarité européens adossés à une sortie de crise qui refuse l’austérité et la régression.la banque centrale européenne doit aider à relancer la croissance et l’emploi en Grèce et partout ailleurs, en finançant – au taux auquel elle prête aux banques à 1% voire moins -, les états et leurs services publics, leur permettant ainsi de sortir de leurs dépendances des marchés financiers et de leurs taux d’intérêt usuraires.

Avec les citoyens de toute l’Europe, à l’appel des syndicats européens, manifestons le 29 fév a 10h30 devant la mediatheque  de Narbonne

MEETING DE CARCASSONNE

LE MEETING À CARCASSONNE AVEC  RENÉ REVOL, OLIVIER DARTIGOLLES ET CLÉMENTINE AUTAIN … ET LES CANDIDATS  FRONT DE GAUCHE DANS L’AUDE

MEETING DE CARCASSONNE dans crise IMG_0727-300x225

 

Mardi soir nous étions plusieurs narbonnais au grand meeting unitaire de Carcassonne.

D’abord, nous avons pu assister à  la présentation des candidats Front de gauche de tout le département : Rosine Charlut, et Sébastien Gasparini, (1° circonscription) Jean Paul Tournissa et Djida Ait Ouakli (2° circonscription, et Marie-Ange Larruy et Pierre Tholière pour la 3°.

Ensuite, René Revol (Parti de gauche) Olivier Dartigolles (Parti communiste) et Clémentine Autain (Fase) ont pris la parole pour soutenir la candidature de Jean Luc Mélenchon et le programme du Front de gauche, dénonçant les manœuvres actuelles de la droite, et les dispositifs européens qui se mettent en place : M.E.S et Nouveau traité européen.

René Revol a montré les dangers de ce Mécanisme. Il s’agit de créer un fonds auquel les différents Etats donneront de l’argent, pour en prêter aux pays qui le demanderont. Mais pour pouvoir à terme bénéficier d’une aide de ce fonds, les Etats doivent s’engager à accepter la rigueur budgétaire contenue dans le nouveau traité européen (traité TSCG ou traité Merkel-Sarkozy). Ce qui priverait les citoyens de leur souveraineté, et placerait les gouvernement sous la domination directe de la commission européenne et des marchés financiers. Avec le transfert du pouvoir budgétaire des parlements nationaux vers la commission européenne, où siègent des commissaires non-élus, ce serait la remise en cause de la  souveraineté populaire. Ainsi, comme ils viennent de l’imposer en Grèce, ils pourraient faire inscrire dans la constitution de chaque pays l’exigence de rembourser les créanciers en premier : il ne servira plus à rien de voter !

Pour Olivier Dartigolles,  dire : « On renégociera le Traité » est un mensonge.Ceux qui, comme le PS dans sa grande majorité, ont choisi de s’abstenir le 21 février   lors du vote du MES à l’Assemblée nationale portent une lourde responsabilité. Cette abstention  est une « capitulation » et un manquement insoutenable à l’égard de l’austérité et à l’égard de la souveraineté populaire, ainsi qu’un manque de solidarité avec le peuple grec. Et il invite chacun à se mobiliser, à expliquer  partout où il le peut, quels sont les dangers du nouveau Traité, à interpeller les sénateurs, qui le 28, vont à leur tour avoir à voter ce dispositif : il faut leur demander de se ressaisir ! Etre de gauche, a précisé Clémentine Autain, c’est opposer une limite, un refus, et ne pas laisser faire !  Nous sommes les seuls, a-t-elle ajouté, à tenir,  dans notre diversité , un discours politique unitaire et cohérent.

Ils ont bien mis en évidence que nous sommes à un tournant important de la campagne.  Le spectacle de « Star -academie » que certains voulaient faire de la campagne des présidentielles : un  match Hollande-Sarkozy-Bayrou-Le Pen , réduisant le candidat du Front de gauche à une présence purement symbolique,  a fait long feu ; le bla bla bling-bling people ne tient plus le coup :  il y a maintenant un candidat de plus à gauche, qui tient un discours de gauche, qui défend un programme réellement à gauche, avec des propositions qui permettent non seulement de battre la droite dure qui nous gouverne, mais qui créent les conditions de l’empêcher de nuire, et qui est porteur d’un véritable changement, pour l’humain d’abord et non la finance. Et c’est dans cette mesure que le candidat du Front de gauche est le candidat le plus anti-Le Pen de tous : car c’est avec un programme anti-droite, que ce soit la droite du sarkozysme ou celle du lepénisme, qu’il se bat.

Un grand courant de sympathie s’est créé pour le Front de gauche et Jean-Luc Mélenchon, mais rien n’est joué : le vote au premier tour sera un vote d’exaspération : mais quel vecteur va-t-il prendre ? C’est à nous de jouer, avec l’outil formidable que nous avons : les Assemblées citoyennes.

Du grain à moudre, et du pain sur la planche…

 

 

IMG_07241-300x225 dans élections

DJILDA AÏT OUAKLI ET JEAN-PAUL TOURNISSAN

ABSTENTION DES DÉPUTÉS SOCIALISTES SUR LE M.E.S.

ABSTENTION DES DÉPUTÉS SOCIALISTES SUR LE M.E.S. dans PS ayraud_2-e8378

REVUE DE PRESSE

Pour la bonne cinquantaine de participants (tous ne sont pas sur la photo), avec la même intervention, deux versions différentes de ce rassemblement selon l’Indépendant et le Midi-Libre… que Je vous laisse apprécier…

A noter que l’Indépendant n’avait pas annoncé cette action…

Bonne continuation, nous aurons certainement besoin de nous retrouver nombreux pour répondre aux mauvais coups et faire entendre nos propositions… De toute façon, réservez votre matinée du 29 février, pour venir manifester à Narbonne sous les couleurs du Front de Gauche, avec les panneaux contre le MES…

Jean-Paul  TOURNISSA

REVUE DE PRESSE dans antilibéralisme IMG_07142-300x225

Un seul mot d’ordre : « Solidarité avec le peuple grec ! ». Ils étaient une cinquantaine, hier, à Narbonne place de Hôtel-de-Ville à apporter leur soutien aux Grecs, actuellement révoltés par les plans d’austérité successifs concoctés et imposés par l’Union européenne.

Avec en tête du cortège, le candidat Front de Gauche à la députation dans la 2e circonscription de l’Aude : Jean-Paul Tournissa. L’homme se montre déterminé à faire entendre la voix des mécontents : « Toujours plus de diktat des marchés financiers ! Bruxelles n’aide pas la Grèce, elle l’enfonce pour mieux la contrôler et faire plus de profits ! Poursuivre dans cette voie est aussi insensé que dangereux. Il faut un véritable plan de solidarité avec la Grèce ».

Jean-Paul Tournissa n’en démord pas : « Il y a des solutions, par exemple, la Banque centrale européenne doit aider à relancer la croissance et l’emploi en Grèce et partout ailleurs, en finançant au taux auquel elle prête aux banques à 1 % voire moins… Mais soyons lucides, la Grèce n’est pas seule, partout aujourd’hui la croissance décline dans la zone euro ».

L’INDEPENDANT DU 19/02

 

 

 

Ils n’étaient qu’une vingtaine devant l’Hôtel de ville, hier matin, mais bien déterminés à faire entendre leur discours aux étages du palais des Archevêques. Car, la présence des militants du Front de gauche et des Narbonnais qui avaient répondu à leur appel, était certes motivée par les difficultés que rencontre aujourd’hui le peuple grec.

Mais, au-delà de ce constat, c’est une politique européenne qui était remise en question par la voix de Jean-Paul Tournissa, le candidat du Front de gauche aux prochaines législatives. Soutenu, dans cette démarche, par les différentes composantes du mouvement mais aussi par le syndicat FSU ainsi que par le responsable local du mouvement républicain et citoyen (MRC), Ali Bendriss.

« Nous sommes venus dire à Jacques Bascou que, pour ce qui sera peut-être sa dernière intervention au Parlement, il donne un signe fort à tous les Audois qui avaient voté contre le projet de constitution européenne », poursuivait Jean-Paul Tournissa. Il se référait au vote, mardi à l’Assemblée nationale, du mécanisme européen de stabilité, « qui va décréter des mesures d’austérité automatiques ».

Pour soutenir cet appel, le candidat appelait à s’adresser au député sur son mail, « puisqu’il est très difficile de le joindre autrement ». Par ailleurs, une pétition circule à ce sujet. Sur Internet mais aussi au siège du Front de gauche.

 

MIDI LIBRE du 19/02

 

JE FILE AU BOULOT

je file au boulot

SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE SYRIEN

A l’appel du Mouvement de la Paix, en solidarité avec le peuple syrien
nous organisons une manifestation ce jeudi 16 février, à partir de 18h à la place Carnot à Carcassonne
Il est urgent de se mobiliser pour défendre la liberté de chacun.

Fraternellement.
Amandine Carrazoni
Secrétaire départementale PCF

Syrie : il est urgent d’agir pour une solution politique
Le Mouvement de la Paix réaffirme toute sa solidarité au peuple syrien qui mène une lutte courageuse, principalement pacifique pour la justice et la démocratie et se heurte à la féroce répression du régime de Bachar El Assad.
Aujourd’hui nous sommes très inquiets des risques d’instrumentalisation internationale, de militarisation et de guerre civile.
Le Mouvement de la Paix écoute avec attention les mouvements de résistance syriens, notamment de l’intérieur, lorsqu’ils disent que la militarisation de la situation contribuerait à priver le peuple syrien de sa révolution, et lorsqu’ils appellent à négocier une issue politique avec l’ensemble des composantes du pays.
Dans ce contexte le Mouvement de la Paix s’oppose à toute intervention militaire.
Pour le Mouvement de la Paix, la guerre et la violence ne résolvent rien mais accroissent les souffrances des populations. Le plus souvent les interventions militaires sont motivées par des intérêts économiques et géostratégiques, éloignées des intérêts des peuples. On le constate en Afghanistan, en Irak, en Libye.
La France et la communauté internationale doivent agir d’urgence et avec fermeté pour faire cesser les massacres et pour favoriser une solution politique négociée dans le cadre de l’ONU. Cette solution doit permettre au peuple syrien de décider démocratiquement de son avenir.
Le Mouvement de la Paix s’associe à la manifestation organisée le 11 février à 14h (métro Temple) à Paris par le Collectif urgence solidarité Syrie.

Le Mouvement de la Paix
Paris, le 9 février 2012

Appel commun des organisations

Manifestation de soutien de la lutte pacifique du peuple syrien à Paris et en régions.
À Paris, samedi 11 Février 2012 à 14h : départ métro Temple, rue de Turbigo en direction de la Place des Victoires.

À quelques pas de là, nous pourrons exprimer notre solidarité avec la révolution syrienne dans le cadre du GLOBAL DAY organisé par Amnesty International sur l’ensemble des révolutions arabes.
Ce sera une journée de partage et de soutien à un peuple qui affronte la mort depuis plus de dix mois avec une audace et une ténacité imbattables.

Saluons le courage des journalistes syriens et étrangers qui, munis de leur téléphones, continuent encore, et de ceux qui ont perdu la vie. Rendons hommage au journaliste Gilles Jacquier, épris de libre expression et victime des ennemis de la liberté de parole le 11 janvier 2012.
Soyons solidaires avec le peuple Syrien, manifestons notre engagement solidaire envers ce peuple déterminé et inventif, participons à la manifestation de soutien.

Manifestation à l’initiative de : Smart-France, Souria Houria, Collectif Urgence Solidarité Syrie, Comités locaux de coordination LCC, Comités locaux de coordination à l’étranger LCCabroad, Le Comité de Coordination de Paris pour le Soutien à la Révolution Syrienne,

SNESUP-FSU, EELV, NPA, PCF, Parti de Gauche, Parti Socialiste, Sortir du Colonialisme, Cedetim/Ipam, Union Syndicale Solidaires, Intercollectif des révolutions arabes, MRAP, FTCR (Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives), ATMF, CGT, FSU, CFDT, LDH, REMDH, Mouvement de la paix, Sup’Recherche-UNSA, SNPTES-UNSA, Union UNSA-Recherche, Collectif Rupture féministe, association UNION POUR LA TUNISIE UNI’T …

LUTTE CONTRE LE NOUVEAU TRAITÉ EUROPÉEN

Samedi 18 février 11h devant l’Hôtel de Ville Narbonne
Depuis dimanche, des centaines de milliers de personnes manifestent dans toute la Grèce pour dire non à la saignée sociale votée par un parlement servile aux ordres de la troïka FMI, Banque centrale européenne et Union européenne, eux-mêmes soumis aux marchés.

Le Premier ministre grec actuel n’a pas été élu. C’est un ancien vice-président de la Banque centrale européenne (BCE) qui en a pris la tête et qui n’a pas hésité à faire entrer l’extrême droite dans son gouvernement.

En France, Sarkozy  manœuvre  pour faire ratifier par l’Assemblée nationale le 21 février,  le mécanisme européen de stabilité financière, plus un nouveau traité européen, qui priveraient les citoyens de leur souveraineté, et placeraient notre gouvernement sous la domination directe des marchés financiers et des organismes qui les servent. Cette « règle d’or »  grave dans le marbre les critères du pacte de stabilité et de croissance, et prévoit des sanctions automatiques contre les Etats. Avec le transfert du pouvoir budgétaire des parlements nationaux vers la commission européenne, elle remet en cause les souverainetés populaires.

Nous ne voulons pas que se répète le scénario de 2008 où l’on a pu voir un Traité, ( celui de Lisbonne) pourtant condamné par tout un peuple, remis à l’ordre du jour du fait de l’abstention de certains lors du congrès de Versailles.
    Comme l’ensemble des syndicats européens qui appellent à se mobiliser contre ce nouveau traité le 29 février, cette fois ci, tout élu de gauche ou écologiste doit voter et militer contre !

Le Front de Gauche appelle à se rassembler samedi à 11H devant la mairie de Narbonne. Il appelle chaque citoyen, syndicat, association, et les partis de gauche à faire de même…

Aujourd’hui, le Front de gauche est la seule force politique à proposer une réelle alternative qui passe par plus de démocratie et une réorganisation des institutions européennes, à commencer par la BCE.

Pour le Front de Gauche Jean-Paul TOURNISSA

MEETING MONTPELLIER

MEETING MONTPELLIER dans antilibéralisme » Mercredi 8 février , un grand froid s’installe en Languedoc – Roussillon……..Un temps glacial  à s’enfermer chez soi  !

Et pourtant , ce soir-là , venant des fins fonds des Cévennes ou  des Pyrénées ,  plus de neuf mille héraultais , gardois , audois , catalans  se sont réunis au parc des Expositions de Montpellier où se déroulait  le  meeting du Front de gauche et de son candidat commun J L Mélenchon .

Une affluence record !

Du jamais vu …de mémoire de militant !

En car  ( 3 archi- pleins ! )  ou en covoiturage , ce sont près de 200 personnes - militants , jeunes , citoyens en recherche de compréhension …-   du Narbonnais et du Lézignanais qui y ont participé !

Mieux qu’un meeting , c’est une véritable assemblée citoyenne qui s’est tenue . Un moment d’éducation populaire , de pédagogie politique  car les interventions , riches en informations ,  en arguments , en propositions  s’adressaient à l’intelligence d’une assistance incroyablement attentive malgré l’inconfort du rassemblement !

 dans élections

Un moment partagé de réflexion et de mobilisation  , ressenti unanimement par les participants ….

Oui , il se passe vraiment quelque chose de nouveau , de fort , d’enthousiasmant avec le Front de Gauche ! « 

MEETING J.L. MELENCHON

MEETING J.L. MELENCHON dans antilibéralisme Num%C3%A9riser-2-734x1024

Ce n'est pas rien |
Mouvement Démocrate RENNES ... |
PARTI SOCIALISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE
| Flamberge - Montereau
| pnogues