Archive pour juillet, 2010

Solidarité avec les salariés en grève de la Polyclinique du Languedoc

« Depuis maintenant 14 jours, un large mouvement de grève touche la Polyclinique du Languedoc à Narbonne, paralysant presque tous les services. Ce n’est pas de gaieté de coeur qu’un personnel prend une telle décision. D’ailleurs, dans une lettre ouverte parue dans la presse, dans laquelle ils expriment leurs souffrances, les salariés ont montré leur attachement à leur travail :« ..nous aimons notre métier, nos praticiens sont de grande compétence … nous apportons chaque jour le meilleur de nous mêmes-mêmes aux patients… »
Cette décision résulte d’une dégradation continue des conditions de travail, et du refus constant de la part de la Direction d’augmenter les salaires. Cela depuis 3 ans, c’est-à-dire, depuis le rachat de la clinique par le Groupe Médipole Sud Santé, qui a pourtant suffisamment d’argent pour acheter à Nîmes une autre clinique privée, en vue d’avoir une situation de monopole.
Il s’agit là d’un processus qui s’est mis en place depuis plusieurs années dans tout l’hexagone :
le gouvernement et les ministres de la Santé successifs ont favorisé la privatisation du service de santé, amputant le budget de l’hôpital public et finançant le secteur privé santé. Les structures privées se développent en véritables entreprises de santé, comme elles le revendiquent elles-mêmes, les structures en difficulté sont rachetées et rentabilisées par des suppressions de postes, par des salaires dérisoires, au détriment de la qualité des soins et du bien-être des patients. Car ce financement du privé par le public n’a pas pour but d’améliorer la qualité des soins, ni les conditions de travail et les salaires des personnels : les fonds publics transférés au privé servent à diverses opérations financières sans aucun lien avec la santé, servent à spéculer, à apporter des dividendes aux actionnaires.
Par leur lutte, les salariés en grève de la Poly se battent non seulement pour leurs conditions de travail et de vie, mais aussi pour tous les patients qui refusent que la santé devienne une marchandise, qui veulent avoir le choix de leurs soins, et qui refusent une médecine à deux vitesses.
La venue du PDG aujourd’hui sur le site n’a rien changé, il n’y pas eu de dialogue, le mouvement a été reconduit à nouveau mercredi soir. Les négociations reprennent ce matin.
Cette situation est regrettable et ne doit pas durer. Les communistes de Narbonne apportent tout leur soutien à la lutte difficile, courageuse et exemplaire du personnel, demandent que tous les pouvoirs, administratifs, politiques, locaux et régionaux interviennent à leur niveau de responsabilité, pour que le dialogue enfin s’instaure, que les grévistes soient entendus. Ils appellent tous leurs militants et amis à manifester leur solidarité moralement et matériellement au personnel en grève.
Contact lecteurs :
Pour le PCF J. ROUGIER
Atelier Populaire
Place de Belfort
11100Narbonne »

Ce n'est pas rien |
Mouvement Démocrate RENNES ... |
PARTI SOCIALISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE
| Flamberge - Montereau
| pnogues