Archive pour février, 2010

DÉLOCALISATION D’INTERMARCHÉ : n’acceptons pas l’inacceptable !

intermarche7.jpgLes groupes capitalistes restructurent…Les collectivités locales et les salariés trinquent !

Il y a près de 2 ans, avec l’objectif de se débarrasser de son secteur chimique en France (sans doute trop de normes sociales et environnementales !), Total fermait Micron-Couleurs. Un an après, l’activité de Mamor, entreprise implantée à Coursan, était déplacée en Espagne. Constatons dans les deux cas la faiblesse ou l’absence de réaction du président de l’agglomération Jacques Bascou. Dernièrement, à la lecture de la presse locale, nous apprenions que dans deux mois, DHL, racheté par un groupe financier, allait fermer sa logistique à Narbonne : 20 à 30 salariés seront envoyés au chômage ! Aujourd’hui est annoncée la délocalisation vers Vendres, dans l’Hérault, de la base logistique d’Intermarché dans le cadre d’un plan national de restructuration : Narbonne va ainsi perdre plus de 300 emplois !

Les premiers commentaires de la mairie de Narbonne semblent empreints de fatalisme. On aurait pu s’attendre à mieux que l’acceptation pure et simple de la logique de concurrence entre les territoires !

La collectivité doit avoir une réaction autre qu’une soumission à cette logique. Elle ne manque pas d’arguments. Il faut rappeler que l’implantation de la base Intermarché à Narbonne était accompagnée de « cadeaux » sur le prix de vente du foncier ou avec la réalisation d’infrastructures et l’exonération de la taxe professionnelle pendant plusieurs années !

Et la vie des salariés ? Elle n’est pas négligeable dans la décision à prendre : par exemple, l’allongement des déplacements n’est pas secondaire, et le surcoût que cela générerait pour les salariés au pouvoir d’achat déjà bien faible est insupportable ! Sans parler de ceux qui se trouveraient dans l’impossibilité de « suivre » cette délocalisation annoncée, du fait par exemple de l’emploi de leur conjoint-e…

IL Y A DE QUOI RÉAGIR !!! Après Micron-Couleurs, Mamor, DHL – sans oublier le frêt ferroviaire-, n’acceptons pas ce nouveau coup contre l’emploi dans notre ville !

Jean-Pierre MAISTERRA

« A GAUCHE maintenant ! » présente sa liste à Narbonne

cpliste.jpg

Samedi matin, accompagnés de militants, les candidats de la liste « A GAUCHE maintenant » urgences sociales, écologiques et démocratiques se sont présentés à la presse.

Sabine Alberola, SergeLépine, Bastien Valente, Rosine Charlut, Dominique Blanch, Solange Izard et Francis Schroeder se sont succédés pour présenter la liste, ses projets et ses objectifs…

 

BATTRE LA DROITE, GAGNER A GAUCHE !

Combattre de toutes nos forces la droite des Sarkozy, Couderc ou Py, … responsables des politiques catastrophiques pour les salariés, demandeurs d’emploi, étudiants, retraités… et généreux avec les plus riches (niches fiscales, suppression de la taxe professionnelle, aides multiples… Une politique qui détruit les services publics, détricote les droits sociaux et les solidarités que les salariés ont mis des décennies à gagner, retraites, temps de travail, santé…

 

Refuser les politiques d’accompagnement, de renoncement et porter des exigences fortes :

  • droit à un service public de qualité (poste, éducation, santé,) y compris dans les zones rurales, faire de l’eau, de l’énergie, des transports un bien commun…
  • rééquilibrage des activités économiques, agricoles, touristiques, culturelles et de solidarité…
  • démocratiser réellement la vie publique, en faisant participer de façon active les citoyens à tous les niveaux…
  • soutenir et impulser l’activité agricole paysanne, (viticulture, diversification), promotion de circuits courts…
  • aider l’économie en renforçant les critères sociaux et écologiques d’attributions dans la transparence…

 

POUR GARANTIR LES MEILLEURES CONDITIONS DE BATTRE LA DROITE  « A GAUCHE maintenant » s’engage dès le soir du 1er tour à fusionner avec toutes les autres listes de gauche, sans Frêche.

Aux « chiottes » le CSA

Délectable … ou pitoyable ?

A chacun(e) de juger !

http://www.dailymotion.com/video/xc1d1w

 

3500 à Montpellier pour soutenir « A GAUCHE maintenant ! »

montpel1.jpg

Le peuple de gauche était là !

            Sous les drapeaux des organisations, se sont  succédés les chefs de file régionaux : Hermet (NPA),  LIBERTI (PCF) et  REVOL (PG). Etaient également présent les représentants nationaux Martin (NPA), MELENCHON (PG) et BUFFET (PCF) pour s’opposer dans l’unité à la politique menée par Sarkozy et ouvrir de vraies perspectives à gauche.

Les drapeaux rouges du PG, du PCF et du NPA symbolisent l’unité de la « gauche de l’audace » (Buffet), de la gauche du « midi rouge » qui ambitionne de gagner demain (Revol)… Le mouvement social a besoin d’un prolongement politique, il peut y avoir une dynamique de rassemblement, il ne faut pas se perdre en combinaisons politiciennes, les abstentionnistes doivent s’y retrouver. Pour Mélenchon, le Languedoc Roussillon est l’épicentre du renouveau de la Gauche. L’heure n’est pas, au premier tour, à constituer une liste anti-Frèche (comme y appelle de façon tardive le PS)… Tous les intervenants ont mis en avant des propositions pour changer la vie des citoyens, emploi, services publics, agriculture, écologie et démocratie, rôle des salariés, des citoyens, de l’entreprise aux différents niveaux de décisions régionaux…

C’est au premier tour que les électeurs ont la possibilité de dire qu’ils en ont ras le bol de la politique du médef et de Sarko, c’est au premier tour qu’ils peuvent dire leur ras le bol de la politique spectacle et dégradante du pdt actuel…

Au second tour, la gauche se rassemblera pour gagner, sans Frêche.

Ce n'est pas rien |
Mouvement Démocrate RENNES ... |
PARTI SOCIALISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE
| Flamberge - Montereau
| pnogues