Archive pour juin, 2008

Référendum irlandais : Yes ! Euh… No !

yesno.jpg

14h 30 aujourd’hui : le ministre de la Justice irlandais vient d’admettre la victoire du Non. « En fin de compte, le peuple a parlé« , a-t-il commenté. Eh oui mon pote ! Après le »non » français et néerlandais de 2005, l’institutionalisation de l’europe libérale vient de prendre un nouveau coup.

Le « non » irlandais est un « non » de gauche : on observe que dans les circonscriptions ouvrières le non s’impose très largement. Et ce qui est intéressant, c’est qu’il l’emporte aussi désormais dans les secteurs de classe moyenne.

Il reste maintenant une seul alternative : soit les tenants de l’europe libérale décident de passer en force, soit le futur parlement européen que nous élirons en juin prochain aura un mandat constituant. Quoiqu’il en soit, le traité de Lisbonne n’aurait pas été mis en place avant 2014, l’europe n’est donc pas en panne, et ce n’est pas la fin du monde ! Simplement, et à court terme, le choix irlandais ne va pas faciliter la tâche de la présidence française de l’union. Notre président, chantre du mini-traité, venant d’essuyer un maxi-revers !

Reste à être vigilant pour empêcher toute tentative de passage en force des « fanatiques » de l’europe du fric.

A notre santé !

guiness.jpg

Le 17 juin, je manifeste. Et toi ?

retraites.jpg

POUR LA RETRAITE SOLIDAIRE

CONTRE LA DEREGLEMENTATION DU TEMPS DE TRAVAIL

Ensemble, public et privé pour une société solidaire

Manifestation le 17 juin à 15h30 au départ de la médiathèque

Un apéritif convivial sera offert par les organisations syndicales dans les jardins du Palais du Travail à la fin de cette journée de lutte

« Marcelin Camplong » défend la viticulture contre le libéralisme

Le 10 juin, notre ami Serge Lépine, Maire de Camplong et Vice-Président national du Mouvement d’Organisation et de Défense des Exploitations Familiales (MODEF), a fait une intervention en faveur de la viticulture au Conseil Économique et Social. Intervention qui détonne dans le fond comme dans la forme : moins lisse que ses collègues du syndicalisme dit « majoritaire », il a mis l’accent sur les véritables causes politiques de la crise et a repris à son compte l’exigence d’Etats généraux de la viticulture qu’avait lancé notre camarade Henry Garino l’an passé (cf. son interview sur ce blog) ; plus rugueux et plus authentique qu’un Jean-Michel LeMétayer de la FNSEA (nettement plus à gauche aussi !), il a su mettre en oeuvre ses capacités tribuniciennes au service de sa cause… tant et si bien que la presse l’a dorénavant surnommé « Marcelin-Camplong » ! Voici le contenu de son intervention…

Patric ROUX

 

slepine.jpgConseil Économique et Social

Intervention de Serge LÉPINE au nom du MODEF sur le rapport « La vigne et le vin, un atout pour la France » présenté par Mr J-P BASTIAN.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, Chers collègues.

Monsieur le Rapporteur, c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai travaillé sur ce rapport concernant la vigne et le vin : atout pour la France, parce qu’il est selon moi une urgence que le Conseil se penche sur la question de notre viticulture tant la crise qui sévit est vive. Vous le comprendrez aujourd’hui, je m’exprimerai au nom d’une viticulture qui souffre, qui perd en moyenne 1000 € à l’hectare en raison des cours du vin qui sont en chute libre depuis des années. Cette situation est révoltante et insupportable alors que les vignerons veulent vivre dignement du fruit de leur travail, l’Etat Français les laissent tomber et l’Europe leur offre comme porte de sortie un énième plan d’arrachage pendant que les vignerons trinquent la grande distribution s’en met plein les poches, avec des marges sur le vin de 33 à 38 % sans parler des marges arrières. Il est dommage que le rapport et l’avant projet d’avis n’évoquent pas ces questions, je le regrette. S’il y a souvent eu des crises importantes dans son histoire, la crise du phylloxera restant la plus célèbre, la dernière en date désagrège des cadres économiques régionaux jusque là solides et revêt des contours qui en font toute l’originalité : j’entends par là le fait que dans un contexte d’une érosion des parts de marchés à l’exportation, d’un fléchissement de la consommation intérieure, d’un gonflement des stocks suivis d’une diminution des cours, l’extrême libéralisation du marché et le recul de l’intervention publique en font une crise à nulle autre pareille dans l’histoire de cette filière : nous parlons ici d’une crise structurelle.

 

(suite…)

Comment la police compte les manifestants ?

Enfin des révélations !

La preuve par l’image, une source exclusive !

http://www.dailymotion.com/video/x3rkd5

Che Guevara en français ?

A notre connaissance, la seule interview de Che Guevara en français !

En avril 1964, le journaliste Jean Dumur, rencontre Ernesto « Che » Guevara à l’Hôtel Intercontinental à Genève. Il occupe alors le poste de ministre de l’industrie et se trouve à Genève pour une conférence internationale. C’est pourquoi le « Che » s’exprime en français. A notre connaissance, c’est la seule interview faite en français de Guevara. Avec décontraction, « Che » évoque les questions essentielles de la politique cubaine, notamment les conséquences du blocus américain, les perspectives d’une extension de la révolution en Amérique latine.
Une année après cette interview, il quitte ses fonctions ministérielles pour organiser la guerre révolutionnaire en Amérique latine. Arrêté par l’armée bolivienne appuyée par la CIA, il est exécuté le lendemain, le 9 octobre 1967.

http://www.dailymotion.com/video/x4vavm

PPDA n° 1 ?

ppda1.jpgTF1 devrait communiquer dans quelques jours la nouvelle organisation de l’information au sein de la chaîne. En fait, il s’agit d’annoncer la décision de remplacer Patrick Poivre-d’Arvor (PPDA) au journal du 20 heures de TF1.Rien de bien passionnant direz-vous ?

Si ! Toutes les rédactions estiment qu’il pourrait s’agir d’une « mise au placard » de PPDA qui serait dans le collimateur du pouvoir depuis quelques mois en raison, notamment, de l’entretien du 20 juin 2007 au cours duquel il avait comparé le président de la République à un Président excité comme un petit garçon qui est en train de rentrer dans la cour des grands à propos du sommet du G8.

Alors, vous trouvez normal vous que le monde de la presse nous explique tout à fait tranquillement qu’il pourrait s’agir d’un règlement de compte politique de Sarkozy contre PPDA ? Comme si cela pouvait être naturel dans une démocratie, comme si cela pouvait y être possible que le pouvoir ait un droit de regard « supérieur » sur la nomination des journalistes ? A croire qu’il y a vraiment quelque chose de pourri dans notre république !

Une tribune pour les salariés en lutte de Micron-couleurs / Total

total.jpg

Le groupe Total, on en parle aux infos… Depuis, l’Erika, beaucoup ont appris que Total, ça n’était pas seulement des « stations services dans lesquelles on ne s’arrête pas par hasard » : Total pollue, Total affame, et surtout, Total-ment ! Pour beaucoup de nos concitoyens, quand on est à Narbonne, Total semble loin. Il est pourtant à nos portes, route de Moussan, sous l’appellation in-contrôlée de Micron-Couleurs. Les salarié-es de cette entreprise sont en lutte : pollution du site, « maladies professionnelles », l’avenir de 42 salarié-es, de 42 familles…

Après un conflit en 2002, le pire était à craindre. Sans l’indifférence des pouvoirs publics, le pire aurait pu ne pas arriver ! Reste maintenant à faire le tri des vraies (s’il en existe ?) des fausses promesses.

Dans l’immédiat, les communistes de Narbonne déclarent leur entière solidarité avec ces salarié-es et se mettent à leur disposition pour les soutenir dans leur combat pour la vérité ( environnement, conditions de travail,… ) et la justice ( emplois, reconversions, avenir,… ) !

Un conflit à suivre absolument !

Patric ROUX

http://www.dailymotion.com/video/x5rcyh

La tribune des salarié-es

Le Groupe TOTAL fait encore parler de lui : Quel avenir pour les salariés de la Société Languedocienne de Micron-Couleurs ?

Créée en 1941 à Narbonne (Aude), la Société Languedocienne de Recherches et d’Exploitation Minières (SLREM) exploitait la mine de soufre située sur le site. En 1953, l’activité minière est arrêtée tandis que le traitement du soufre est maintenu. En 1966, démarre à Narbonne la production de pigments de Cadmium, puis la société se diversifie en 1975 en proposant également des pigments de Pthalocyanine de Cuivre. La société met fin à l’exploitation du soufre en 1986 et devient la Société Languedocienne de Micron-Couleurs (SLMC).
Appartenant depuis de nombreuses années au grand groupe TOTAL (branche chimie), la SLMC devait subir une première restructuration en 2002, entraînant la suppression de plus de 80 emplois sur le site et l’arrêt de la fabrication de Phtalocyanine à Narbonne. Du fait de nombreuses contraintes environnementales (directives européennes…) et autres réglementations restreignant l’utilisation du pigment de Cadmium, le 27 mars dernier, la direction de la SLMC a entamé une consultation des représentants du personnel sur un projet de cessation d’activité qui entraînerait la suppression de 42 emplois. Selon les actionnaires la société n’a pas d’autres solutions du fait de la réduction constante des débouchés applicatifs du Cadmium. Le marché en forte contraction et la concurrence croissante des producteurs implantés dans les pays émergents (Brésil, Chine, Inde) ont renforcé cette décision. Pourtant suite à l’effort de l’ensemble du personnel, la société SLMC a généré d’importants bénéfices pendant des années sans que toutefois les dirigeants ne réalisent les investissements nécessaires à l’amélioration des conditions de travail.

(suite…)

Le PCF prépare son 34ème congrès. Débattons !

pcf.jpgLa situation politique s’accélère. Malgré le désaveu populaire, Nicolas Sarkozy fait tout pour poursuivre son entreprise de remodelage du pays.

Les mobilisations sociales se multiplient, nous sommes nous même dans l’action sur de multiples terrains. Mais à gauche, les réponses politiques sont loin d’être à la hauteur. La course aux investitures semble plus importante que la proposition de rassemblement populaire pour s’opposer à la droite ; l‘absence de projet de société devient criante !

Nous avons l’ambition dans ces conditions de faire que notre congrès, convoqué pour décembre 2008, constitue un évènement d’importance, une contribution innovante, utile à toutes les forces sociales et politiques de la gauche.

Les ateliers du Conseil national qui s’étaient mis au travail durant la campagne des élections municipales rendent aujourd’hui publics leurs premiers textes de travail. Ce ne sont pas des pré-textes de Congrès, le temps de les élaborer viendra après l’été. Il s’agit en revanche d’éléments de réflexion destinés à nourrir le débat collectif des communistes entre eux et avec nos concitoyens.

Ces textes, au nombre de huit, mettent en exergue les questions qui nous sont posées, suggèrent le débat sur des éléments de réponses, pointent les faiblesses qu’il nous faut combler. Ils se veulent d’abord des outils collectifs à la disposition d’une confrontation d’idées constructives. Il ne s’agit donc pas de se positionner par rapport à ces textes mais de s’en servir pour intensifier le débat.

Notre section a ainsi tenu à les mettre en ligne : telle est notre conception de la démocratie, savoir ensemble, faire ensemble !

Vous pouvez télécharger les textes des ateliers en cliquant sur les liens suivants…

 

Ce n'est pas rien |
Mouvement Démocrate RENNES ... |
PARTI SOCIALISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE
| Flamberge - Montereau
| pnogues