Archive pour avril, 2008

Crise des subprimes (suite)

stopfinanc.jpgNous avons récemment mis en ligne un article intitulé : « Où va mener la crise des subprime ? ». Nous vous avions également invité à signer en ligne une pétition « Stop Finance ».

Trop souvent, nous signons des pétitions sans savoir ce qu’elles deviennent. Nous avons donc pris le parti de vous tenir informé des suites de votre engagement…

Pour en savoir plus…

L’enjeu alimentaire : le libéralisme affame !

faim1.jpgChaque jour, la crise financière qui s’installe un peu plus dans le paysage déstabilise progressivement toute l’économie mondiale. Les matières premières comme le pétrole, les métaux ou les céréales font, désormais, figure de valeurs refuge. La nécessité de nourrir les hommes et le déploiement du marché de la production des bio-énergies agissent comme le révélateur d’un monde qui marche sur la tête.

(suite…)

Lycéens dans la rue…

lyceens1.jpg

Contre la casse de l’école, la mobilisation des lycéennes, des lycéens et des enseignants s’amplifie pour faire échec au plan de rigueur éducative de Darcos, véritable guerre à l’avenir engagée par le Président Sarkozy et son gouvernement.

Plus d’infos ? : téléchargez le Tract : Lycées à la rue, lycéens dans la rue ! PDF – 237.3 ko

Ségolène Royal pas vue, pas prise ? Justement, si !

royal.jpg

La Cour d’appel de Rennes a donné raisons à deux ex-attachées parlementaires de Ségolène Royal, qui réclamaient le versement de plusieurs mois de salaires non payés !

Chez Ségolène Royal, on ne peut décidément qu’admirer la profondeur de ses convictions de gôche !

En plus, voila Raffarin qui en profite pour demander sa démission… comme s’il avait des leçons à donner ! Décidément, dans le Poitou, la tradition n’est pas de si bon gout. Ou alors, c’est que tout se perd !


OGM :Crise à droite !

sanstitrebbb.gifLa droite a adopté dans la pagaille le texte sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) dans une version profondément remaniée par rapport au projet de loi initial par plusieurs amendements issus de l’opposition.

Un vote d’extrême justesse (avec 20 voix d’écart) qui en dit long sur les proportions de la crise qui secoue le gouvernement Fillon et sa majorité. Une centaine de députés de droite se sont abstenus ou ont refusé de voter, ce qui équivaut à autant de « vote contre » selon le député UMP Grosdidier qui lui même a voté contre.

Le catalyseur de cette crise à droite est l’amendement des députés communistes sur l’exclusion des OGM de zones entières où sont implantées des filières agricoles de qualité ( AOC, Label rouge, label « non-OGM », etc…). Son adoption par la gauche et plusieurs parlementaires de la majorité n’en finit pas de déchaîner la colère des élus de droite les plus proches des lobbies des semenciers OGM.

Victime expiatoire désignée de ces querelles intestines, la secrétaire d’Etat à l’écologie et au développement durable, Nathalie Kosciusko-Morizet, coupable aux yeux des élus de droite de ne pas s’être opposée dans l’Hémicycle à l’amendement présenté par André Chassaigne. On s’est échangé des noms d’oiseaux entre leaders de droite (Borloo, Copé qualifiés de lâches) et finalement la ministre a dû présenté ses excuses.

Au delà de la polémique personnelle, l’épisode révèle que « l’origine des problèmes » à droite n’a que peu à voir avec Mme Morizet mais beaucoup avec les résistances qui se développent face aux projets de la droite, à la mesure de la colère suscitée par le reniement des engagements, comme ceux pris lors du Grenelle de l’environnement.

Ce qui n’est pas sans provoquer des tensions inédites dans l’UMP. Furibard, Fillon a mis en cause nommément « l’amendement Chassaigne qui n’aurait pas dû être voté« .

Signez en ligne : OGM, l’appel des 252

A télécharger :

DU NOUVEAU… DU NOUVEAU… DU NOUVEAU…

 

Du nouveau selon France 2 en date du 15 avril :

 » Gouvernement et majorité ont trouvé un compromis qui vide de son sens l’amendement de gauche votée à l’Assemblée :

Pour mettre un terme à deux semaines de couacs et fortes tensions, la solution retenue vise non pas à supprimer purement et simplement l’amendement Chassaigne (PCF) -dont l’adoption avait provoqué la colère des députés UMP et constitué une victoire pour les anti-OGM – mais à le vider, de fait, totalement de son contenu.

Les sénateurs UMP vont en effet « sous-amender » ce fameux amendement -qui restreignait l’utilisation des OGM en les interdisant notamment dans les zones AOC- en stipulant que « la définition du « sans OGM » se comprend nécessairement par rapport à la définition communautaire », a annoncé le patron des députés UMP, Jean-François Copé, à l’issue de la réunion du groupe à l’Assemblée.

Or, le seul taux européen en vigueur (0,9%) ne concerne que l’étiquetage et non la production elle-même. « Dans l’attente d’une définition au niveau européen, le seuil correspondant » à la présence ou non d’OGM « sera fixé par voie réglementaire sur avis du Haut conseil des biotechnologies », créé par le texte, a précisé M. Copé.

Ce compromis a été trouvé à l’issue d’une série de discussions au plus haut niveau: réunion lundi à l’Elysée autour de Nicolas Sarkozy avec des responsables UMP de l’Assemblée et du Sénat et petit-déjeuner de la majorité mardi à Matignon.

C’est sur ce texte qu’avait éclaté la virulente polémique entre la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet d’un côté et l’UMP et le ministre de l’écologie, Jean-Louis Borloo, de l’autre« .

 

hôpital de Lézignan, il y a urgence !

foule.jpg

Tous ensemble pour un vrai hôpital à Lézignan

et pour la réouverture des urgences !

A l’appel du Comité de défense,

hosto1.gif

manifestation ce samedi 12 avril à 10h30

devant l’hôpital de Lézignan.

C’est le moment de se faire entendre,

plus haut, plus fort !


« Tous ces mots terribles », album hommage à François Béranger

branger.jpg

1968 – 2008 : le vrai changement c’est quand ?

Tranche de vie , la première chanson de Béranger sort en 1969, un an après les événements qui auront été un élément déclencheur pour l’avenir de ce « gratouilleur » qui embrassera après cela la carrière de chanteur.

 

François Béranger ne chantait pas pour plaire, mais pour ne pas se taire. Rarement joué par les radios, il n’a pratiquement pas fait de télé ; jugé trop insurgé, simplement parce qu’en commentant l’actualité, il savait pointer le manque d’humanité, le besoin de résister. On ne citera certainement pas son nom lors de ce quarantième anniversaire qui s’annonce déjà comme un enterrement de première classe.

Manifestations lycéens : Quand la jeunesse parle d’avenir, Darcos répond réduction des coûts

http://www.dailymotion.com/video/x51295

 

Aujourd’hui, dans Le Parisien, Xavier Darcos oppose une fin de non-recevoir aux revendication du mouvement étudiant en usant d’un paternalisme pour le moins poussiéreux. Quand les lycéens parlent d’avenir et de solidarité, le Ministre répond « suppression de postes ». Non, ce n’est pas archaique de refuser les suppressions de postes pour diminuer le nombre d’élève par classe quand on a pour objectif un enseignement de qualité. A l’évidence, cette jeunesse fait preuve de maturité, et d’une lucidité qui devrait conduire Xavier Darcos à faire preuve d’un peu plus d’humilité.

Le PCF exprime son soutien total aux lycéens, étudiants et enseignants qui se mobilisent et participera aux nombreuses mobilisations.


Conseil national du PCF des 29-30 mars 2008 : propositions d’axes de travail et d’actions

Moins d’un an après l’élection présidentielle, les élections municipales et cantonales viennent de modifier la situation politique nationale. Les résistances à la politique de N. Sarkozy qui se sont multipliées, touchant de nombreux domaines de la société, portées par une diversité grandissante de catégories sociales viennent de connaître une première traduction politique.

La perte par la droite de 46 villes de plus de 20.000 habitants (57 perdues et 11 gagnées) marque un net désaveu de la politique engagée par Nicolas Sarkozy et de la manière dont il exerce le pouvoir. La gauche gère désormais la majorité, des régions, des départements et des villes de notre pays. Au lendemain de l’élection présidentielle, le rouleau compresseur sarkozyste paraissait invincible. Dix mois plus tard, il est déjà en difficulté.

(suite…)

Euromanifestation pour les salaires

 

lubjana.jpg L’évènement n’a pas de précédent. Venus de l’ensemble des pays de l’Union européenne, à l’appel de la CES, près de 40 000 manifestants sont attendus dans les rues de Ljubljana, capitale de la Slovénie, qui assure depuis peu la présidence de l’UE. 


Partout confrontés à un même mal, nommé baisse du pouvoir d’achat, ils porteront la même demande : augmentation des salaires. Un message à destination du patronat, mais aussi des dirigeants des pays européens, dont les ministres de l’Économie et des Finances, seront réunis au même moment à Ljubljana. Des euromanifs, on en avait déjà vu, à Bruxelles, Strasbourg ou Luxembourg : pour l’emploi, contre la « libéralisation » de secteurs comme les transports ferroviaires, contre la directive Bolkestein, etc. Pour les salaires, jamais.

 

 

(suite…)

12

Ce n'est pas rien |
Mouvement Démocrate RENNES ... |
PARTI SOCIALISTE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ENSEMBLE AVEC SEGOLENE ROYALE
| Flamberge - Montereau
| pnogues